Faut que je vous raconte, l'effet spiral
Le dernier coup, le plus fatal
Qui malgré les opinions
Reste la pire des punitions...

Ne pas appartenir à une secte,
Jusqu'à vouloir en partir,
On met en jeu sa vie,
On monte en stade survie.

J'ai perdu mon nom.
A quoi servirait-il franchement,
Dans les jungles, les arbres sont tous les mêmes.
Toutes les branches se joignent comme moi je t'aime.

Y'a trop confusion, pas de mélange
Trop d'omission, que rien n'arrange
J'ai pas regardé du bon coté du ciment
Maitenant je m'retrouve mort par occident.

Et j'en pleure d'être à l'arrière...
Mes larmes proviennent de vos stocks.
L'obligation d'être La bonne artère
Qui oxygènera tout ce qui me bloque.

Y'a un choix à faire... sûrement devoir partir.
Je peux plus marcher, espérer devenir
Faut pas busculer la bête il paraît
Mais quand elle est sur mon pied, comment puis-je la bouger ?

Et tous les autres accidentés !
De Shanguaï aux hallucinés
Tous ceux qui ne bouffent que du riz,
Pendant qu'on hésite dans le choix d'une penderie.
C'est la vitesse le principal facteur
La misère, c se sentir riche ailleurs
J'ai essayé sans le vouloir, je me suis perdu
L'occident m'a tué, et je suis toujours pas convaincu...