Je veux que ma vie sonne le dub
Que ça plane quand elle m’étonne
Pas de panne au niveau des neurones
Une basse en base et que pète le sub

Que ça sonne guérilla quand elle m’impressionne
Que ça saoule ceux qui ne supportent pas
Qu’il dynamise ceux qu’on de l’ « affection » Qu’elle soit dub ou qu’elle ne sonne pas

Que toujours ça chante de l’ « émotion »
De gauche à droite, ça ne me gène pas
Pleins de sons, des chocs : l’ « inspiration »
Et que l’attaque soit avec moi.

Enivre moi Dub du « met toi là »
Pose toi, ouvre moi, décalque moi
Prends ma stature, libère moi
Même si être libre, ça n’existe pas.

Le dub, va me ressusciter…
Le dub, va me ressusciter…
Le dub, va me ressusciter…
Ce soir… C’est toujours ça de gagné