17 novembre 2005

Peste et mystique song

Au delà des racontars Des couches toi tôt t'leve pas si tard Fleurissent sous les pavés Des langues fourchées Qui s'apprêtent a jaillir, (Tous nos sangs vont s'affaiblirent) Et jaillir de pitre en pire Rien ne reste inconscient Cerveau presque incontinent D'ailes en trop belle Nous ne volons plus sans élargissement. On s'orgueillit de réjouissement Y'a pas de flottement dans le ravissement Et plus on lit, et plus on vit Ca ne rend pas beau le pieu Il fait noir mêmes dans... [Lire la suite]
Posté par diice à 18:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 octobre 2005

CHANSON DE LA PLUS HAUTE TOUR (Rimbault)

Oisive jeunesse À tout asservie, Par délicatesse J'ai perdu ma vie. Ah! Que le temps vienne Où les coeurs s'éprennent. Je me suis dit: laisse, Et qu'on ne te voie: Et sans la promesse De plus hautes joies. Que rien ne t'arrête Auguste retraite. J'ai tant fait patience Qu'à jamais j'oublie; Craintes et souffrances Aux cieux sont parties. Et la soif malsaine Obscurcit mes veines. Ainsi la Prairie À l'oubli livrée, Grandie, et fleurie D'encens et d'ivraies Au bourdon farouche De cent sales mouches. Ah! Mille veuvages De la si... [Lire la suite]
Posté par diice à 16:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2005

Au loin

Au loin, les enfilades des vieux mormons...
Posté par diice à 00:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2005

Y'a pas de date pour les antis

Y'a pas de date pour les antis,Pas de regret, pas de cravateNons plus, en tant que vertu,C'est le feu qui braise les convaincusEt font parler batailleY'a pas d'aide pour les sortantVolontaires, sans le pariatLe combattant est celui qui met le feu à la pailleC'est pas une guerre véridiqueY'a pas d'assault féériquesLes méninges ça se mériteLe seul juge a même ses limites.
Posté par diice à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 septembre 2005

optiques assaillant...

Optiques assaillantsLes ondes en plafondRien de plus oripillantQue le tréfondDes pets dans l'artOn fait rien en s'glorifiantLe retard, tare du tardIl n'y a plus de retranchement.Scintillent encore blues émanésForcez à baver vos éclatsForcez la force à farcerLe ridicule tue nos pas.Rien n'existe plusQue l'aura qu'on a pasCourir sans le ventA contre courant, courant...
Posté par diice à 00:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 septembre 2005

à l'inverse du YingYang

Le mal n'existe plusIl n'y a pas su comment y faireReste que des perlesLa sueur des éclatsD'une histoire à l'autreC'est la faiblesse qui le rappelle au devoirEt si il n'était qu'une défaillanceRien de plus qu'eun effort vainJuste une trace, sans brillanceDe ce qu'on a pas fait ou ne voulait pasCe qu'on a pas fait sans le vouloirFait ou pas fait par devoir.Y'a bien des choses hors horizonsHors de toute portée saines ou pasQui naviguent où chaque saisonComme si la mort n'éxistait pasVivre ne contredit plus mourirLa vie serait... [Lire la suite]
Posté par diice à 20:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 septembre 2005

Faut toujours qu'on exagère

Plus de stressLe temps presseA part être làMuet dans mes pasIl faut toujours que j'exagère. Rien n'amène le froidJuste un cycle qui s'ébatLunette et cotillonsRechauffe ce que nous grillonsIl faut toujours qu'on exagèrePetit au chapeau de detteTa chemise pauvre disetteNe dis jamais où tu as malT'as place est juste dans le saleFaut toujours que t'exagères. Militant au fond d'une caveOu utopiste comme les épavesEternel oublié au fond des osVint est l'effort et tous ces mauxFaut toujours qu'il exagère A Montorgueil y'a de la... [Lire la suite]
Posté par diice à 20:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 septembre 2005

Le loup

J'ai pas des yeux de loupsEt l'homme est un loups pour luiJ'ai une vue d'hommeCelui qu'abat les loupsCoté solitaireAcharné par les veauxSpécifique à la terreL'air vient des naseauxJ'ai des yeux de loupsEt l'homme est un loup pour l'hommeEst-ce qui fait que je suis fouOù est-ce ça qui fais que je suis hommeEt dans mes yeux s'injecteLe sang rythmé par mes veinesIl tient une musique suspecteGros boum boum aussi bien en joie qu'en peineAux bancs des damnés nous seront les premiersLes pieds branlant, la tête baisséeLa bave coulante en... [Lire la suite]
Posté par diice à 00:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 août 2005

Sinon y'a plus rien

C'est pas facile l'entretiententre bile et quotidienSentir qu'on a peurtrop souvent pour le mal au coeurMais faut laverSinon y'a plus rien Entre autre espoir envers le saintBannir le sale, taire le râleEn nous sommeille aussi bien l'éclatNos boulets,nos sycles sans finFaut allégersinon y'a plus rien Trop de guerre en interneSe dit-on devant le tasTrop de peurs sulbalternesExision d'une partie de soiFaut arrangersinon y'a plus rien Mais comment s'avertirComment de tous feux faire fleurirSans porter de haineA ceux qu'en valent... [Lire la suite]
Posté par diice à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2005

Clichés

Des photos de vousClichés pour nous VooDoo en tréteau Pas besoin d'acajou On porte sur les lignes Ombre apporte nous les rimes Pour qu'en flash on assigne A l'objectif quelques mots Mots en large sans fuite Trop liquide pour se révéler Le regard est oblique La pose inopinée Et les vues s'ajoutent A des paysages nus Sans décors, pas de partage L'oeil à l'inconnu Des images d'extase Je suis à tes côtés La musique une phase Qu'on viendra rajouter Photo, suce nous en sujet Rattrape nos idéaux Trop fixés reste le geste Si on oublie le... [Lire la suite]
Posté par diice à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]