Textes qui me plaisent, qui me plaisent moins, qui ne sont pas Slam, qui ne sont pas chansons, mais qui sont nés quand même...
31 janvier 2010

La Culture

Y'a de l'appui dans la culturePlus d'amis que partout ca c suredes histoires sans placardsDe celles qui vous font veiller tardA la fin elles serpentent dans nos têtesSauf si on a pas le temps, juste celui d'être bêteOn choisi l'air, on choisi le ventOn a pas le choix, c'est sur c'est violent !On grandit de l'âme par la cultureOn apprend a vivre nos sépulturesOn surplombe les peurs et les ennemisOn apprends surtout d'où vient l'enviey'a de la rencontre dans les livresy'a des questions qui y surviventComme une espèce de... [Lire la suite]
Posté par diice à 04:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

18 décembre 2009

Silence et puis s'en va...

Le silence est pesant en apesanteuril s'évapore rarement avec les vapeurs de la peurIl est froid et glace la sueur du front de défenseIl est sage, et s'approche, se fout de l'apparence.il est merveilleux quand la musique le balanceQuand le rythme s'en habille en connaissanceDe cause en volonté on s'aperçoit seul en sa compagnieSavoir retomber, et faire sonner les mélodiesIl est la solitude de l'air, le non-dit du sonIl est grand et a la fois il est un petit bondIl est sur de ne jamais être a la hauteurSouvent, il est sur d'être... [Lire la suite]
Posté par diice à 03:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 décembre 2009

A Julien

A Julien05 12 09 Taxi des notes tu savais les déposerPour pas une tune elles savaient t'apprivoiserIlluminaient ton parcours, mais ne sachant te dessinerQu'une image d'arrière cours, qui te ferait t'en aller Ton Sax disait des choses, bien loin de nos penséesIl étalait des virées jazz que tous enivraientOn entendait moins tes mots que pourtant tu crachaisCette envie de vivre qui nous chuchotais que tu partirai L'hiver enlève aux hommes de bien bons souvenirsDe nos trop peu de présence qui aurait pu te retenirC'est p't'etre le... [Lire la suite]
Posté par diice à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2009

Le sage et le destin

Du haut de son pic, la bas au fin fond du pays Un homme se trémousse, et parle a la pluie, Il saute, il nique toutes les pesées de l'atmosphère Il prie, il danse, il n'est pas pour la guerre Il en appelle aux sages qui sont parmi les anciens Qui eux aussi ont dansé sur le mont du destin Ils leur demande comment il pourra porter le monde Qui s'alourdit de plus d'homme a chaque secondes Oh grand prêtre de l'espoir je te dirai bien arrête ca ne sert a rien Arrête de danser et d'appeler l'illusoire Le monde de demain leur... [Lire la suite]
Posté par diice à 14:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2009

Pars pas sans moi

Pars pas sans moiC'était dans les motsqu'on m'avait ditDans mon cerveausi Bien enfouiQu'il restaitQuelque partUn espoirQui survivaitPars pas sans moiQue de sagessePoint trop d'ivressePour que se fasseLes temps qui passentLiberté je te chérieTu es l'envieLe soleil et la vieTu t'évaporesquand vient l'ennuiPars pas sans moiJe donne mon âmeA toi ma femmeGuerre sévèreContre les nerfsContre les moisContrôler soiSauter le pasCapter le rêveSentir la sèveGrandir le pasVers la lumièreLance le pasEt soit sévèreEt lâche toiVas-y t'es làEt viens... [Lire la suite]
Posté par diice à 01:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 mai 2009

Eva

Fin bourgeon d'HommeTe voilà enfinLe monde est une pommeTu es son gout divin De Ève tu as pris le corpsC'est au fémininQu'après de parfait accordsTu respires enfin Tes racines ont voyagéEt t'es la enfinDans un monde aseptiséTu le verras de tes mains Mais l'or est a ta portéeL'accroche tiens bonDes notes et accord te feront sonnerQuand il sera l'heure du bon ton Qu'ils arrosent ceux qui t'aimentCeux de qui tu tiensQu'il fassent de toi un vieux chêneOu l'on s'abritera serein Fait de ta vie un bourgeon de sèveTes branches... [Lire la suite]
Posté par diice à 20:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 janvier 2009

A Keny A.

C'est pas qu'ta rage me plait, mais surtout qu'elle m'a captéJ'ai lu d'ou viennent tes pas, de quelle foi viennent tes planfletsJ'ai pas eu ton histoire, une pile a l'opposéJ'ai pas fait la rue, quand toi à 13 ans t'y baignaisJuste dire aux angles de vue, des carrefours qui font des viesQue ton film meme s'il est gore m'a bien claqué iciDans ma cours, ca beugle, ca sait jamais c'qu'il ya ecritOu ca tire ou ca tue surtout les sages, y'a du nantisLe velour insémine la princesse, le prince n'est que de passage.Bref, j'viens d'ici ou ca... [Lire la suite]
Posté par diice à 17:17 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 décembre 2008

L'hivers de l'endroit

Il s'en passe des choses en plein hiverDans les rues où passes ne datent pas d'hierLes pas qui floc, les flaquent qui cradentLes  crocs à bloc, le temps maussadeL'un dans l'autre c'est la chaleurQui réunit les "100 soucis"Quelque part admirateursDe ces nuits contre penny Que leur mines sont si matesDe mes yeux qui rechignentLe climat elle s'adaptentLeur soleil est dans l'échineSi elles t'appellent c'est pas l'enviePour que tu l'élèves comme une briseC'est ton vice qui paye sa vieC'est l'été à froid qui nourri sa... [Lire la suite]
Posté par diice à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 décembre 2008

Chuchotements

Excusez moi si je chuchotte, Il ya malheuresement trop de bruitJe sens que ca fourmille dans mes bottesEt ne peux m'appuyer sur le criExcusez moi d'zyeuter l'équivoqueJ'ai trouvé par ou passerN'ai trouvé de réponse que dans l'époqueDéjà bien déstylisée.J'ai compris que dans la fuitey'avait pas forcément le pécherCombattre le vent qui fait pfuittCa m'a trop souvent démotivéJe creer la ou j'ai vu des fuitesDes trous souvent bien oubliésJe vais la ou c'est expliciteOu l'avantage est à l'innéeJe m'excuse pas de m'entretenirsur des ponts... [Lire la suite]
Posté par diice à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2008

La Lune tire la langue

La Lune suppose sans trop regarderToujours de la meme face elle tire la langueQui ose le face a face, fesse indignéeDu blanc dans le noir, opium inopinéChaque regard laisse une tracecomme un faisceau inssubordonéQui traverse notre ame qui s'tracasseDevant l'ombre de l'oeuvre universifiéeDevant quel conflit elle renifle ?elle sans fout, meme pas se rebiffeelle reste stable mais attiréeElle reste sage mais attérrée.
Posté par diice à 04:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]